Comment calculer le prix de journée ?

La garde d’enfants est un sujet important pour tous les parents. La solution la plus fréquemment choisie est la crèche car elle offre de nombreux avantages pour les parents et les enfants. La crèche est en effet le mode de garde d’enfants le plus économique, mais aussi l’un des plus fiables que l’on puisse trouver dans le secteur de la garde d’enfants. Mais quel est le prix d’une place dans une crèche ? Nous vous l’expliquons en détail !

Comment calculez-vous le prix d’une place dans une crèche ?

Il est difficile de généraliser le coût de l’accueil de votre enfant dans une crèche. Qu’il s’agisse d’un établissement public ou privé, le taux de crèche est calculé en fonction de plusieurs données propres à chaque famille.

A lire en complément : Quels sont les besoins de la personne âgée ?

L’échelle nationale utilisée pour calculer le prix d’une place dans une pépinière

Pour vous aider à estimer votre part parentale, vous devez tenir compte des éléments suivants :

  • le revenu du ménage ;
  • le nombre d’enfants à prendre en charge ;
  • la situation familiale.

Le prix appliqué aux familles pour une place dans une crèche est calculé en fonction de l’application d’une échelle nationale. Cette échelle est fixée par le Cnaf en contrepartie du financement qu’il accorde aux gestionnaires de crèches. Les ressources retenues dans cette échelle sont celles de l’année N-2 et sont encadrées par un plancher établi à 705€ et par un plafond actuellement fixé à 5600€.

A lire en complément : Comment aider une personne dépendante ?

Cependant, il faut savoir que le responsable de la pépinière est libre de « décapsuler ». En d’autres termes, il peut continuer à appliquer le taux de participation des familles au-delà du plafond. Lorsque la famille est bénéficiaire du RSA, de l’Aah ou n’a pas de ressources, la contribution financière est calculée sur la base d’un montant minimum de revenu, s’élevant à 705€ par mois.

Comment estimez-vous le prix d’une place dans une crèche ?

Pour estimer le prix de votre place dans une crèche , vous pouvez utiliser notre simulateur en ligne. Il est également possible d’estimer ce coût en vous-même, en vous reportant au tableau ci-dessous.

Barème du taux d’effort applicable pour l’année 2020 en accueil collectif, en multi-accueil collectif et familial et en micro-crèche
Nombre d’enfants à la maison 1 2 3 4 et
Taux d’effort 0,0615 % 0,0512 % 0,0403 % 0,0310%

Si vous souhaitez calculer vous-même le coût de votre place dans une crèche , voici la formule à utiliser :

(revenu net mensuel du ménage N-2) x (taux d’effort) x (heures par jour) x (nombre de jours de garderie travaillés au cours du mois)

Exemple : Si une famille a 2 enfants, un revenu net de 4 000€ par mois, et souhaite que son enfant soit pris en charge 3 jours par semaine à raison de 9 heures par jour de garde :

Prix de la place dans une crèche = 4000 x 0,000508 x 9 x (3 x 4) = 219 €/mois

Quel est le coût d’une garde d’enfants en crèche ?

Dans la plupart des crèches, la contribution requise à la famille couvre :

  • la prise en charge de l’enfant pendant son séjour dans la structure ;
  • soins d’hygiène (couches, articles de toilette, etc.)
  • ; les repas.

Les frais supplémentaires au prix d’une crèche sont les frais d’inscription. Non remboursables, ils sont à payer à chaque inscription ou réinscription d’un enfant dans une crèche. Ces frais supplémentaires ne sont pas dus s’il est question d’une réception d’urgence. Cependant, les parents sont tenus de les payer dès qu’ils ont fait leur troisième utilisation d’urgence de la crèche. Le montant des frais d’inscription dans une crèche varie selon la zone géographique et le type d’établissement, mais ils tournent généralement autour de 50€.

Quelles sont les aides pour financer la place dans la crèche ?

Tous les parents qui font appel à des professionnels de la petite enfance peuvent obtenir une aide financière. L’employeur ou l’État peuvent payer une aide à la garde d’enfants, mais cela nécessite de remplir certains critères.

Aide financière versée par l’employeur pour la garde d’enfants dans une crèche

A Une entreprise dont les employés font soigner leurs enfants dans une crèche dispose de plusieurs possibilités de financement. Tout d’abord, l’employeur peut réserver des places de crèche pour les enfants de ses employés. Grâce au système de crèche interentreprises , le salarié bénéficiaire a accès à une place dans une crèche privée au même prix qu’une crèche publique.

Si l’entreprise ne fait pas ce choix, le comité d’entreprise (CE) ou la mutuelle peut également prendre en charge les frais liés à la garde des enfants des employés. Cette aide financière peut prendre deux formes. Cela peut entraîner l’attribution de bons de service de l’emploi, ou une somme peut être versée à l’employé. La somme doit être utilisée pour financer le paiement de la crèche. À savoir que l’aide versée par le bureau d’entreprise ou la mutuelle est plafonnée à 1830€ par an et par salarié .

Garde d’enfants en crèche : aide publique payée par l’État

Chaque famille, quel que soit son revenu, est touchée par les soutien à la garde d’enfants. Les coûts liés au mode de garde d’enfants peuvent être déduits de l’impôt des parents et donner lieu à un crédit d’impôt, que les parents travaillent ou non. Ainsi, les parents à la recherche d’un emploi ou au chômage peuvent bénéficier de déductions fiscales relatives à la garde de leur enfant dans une crèche .

Certaines conditions doivent être respectées pour bénéficier d’une aide publique attenante à la garde d’enfants . En effet, la loi prévoit que :

  • l’établissement chargé de la prise en charge de l’enfant doit être agréé ;
  • le parent qui demande l’aide publique doit être responsable de l’ensemble de la garde de l’enfant ;
  • l’âge de l’enfant concerné doit être inférieur à six ans.

Le crédit d’impôt familial pour un enfant hébergé dans une crèche correspond à 50 % des dépenses annuelles liées à la garde d’enfants. La législation limite le montant de cet avantage fiscal à 2 300€ par enfant par an. En d’autres termes, le montant maximum du crédit d’impôt est de 1150€ par enfant et par an .

Quelle est l’aide financière versée par l’État pour l’accueil des micro-crèches ?

L’aide publique susmentionnée ne concerne pas les crèches de jour, les établissements accueillant au maximum 10 enfants. Cependant, une aide financière pour les places en micro-crèche est disponible. Ainsi, les parents qui souhaitent confier les soins de leurs enfants à des micro-crèches peuvent prétendre à une subvention financière.

Cet appareil s’appelle le complément de libre choix du mode garde (CMG). Il couvre jusqu’à 85 % du coût de la micro-pépinière . Pour bénéficier du CMG, certaines conditions doivent être remplies :

  • le taux horaire de la micro-crèche ne doit pas dépasser 10€ ;
  • l’enfant doit être pris en charge au moins 16 heures par mois dans la micro-crèche.

Le montant payé par la CAF dépend de plusieurs variables. Le revenu de la famille, son nombre d’enfants et le tarif facturé par la micro-crèche font varier le montant du CMG .

News