Pourquoi le maintien à domicile ?

De nombreuses études en parlent, les personnes âgées veulent avant tout vieillir à la maison. Dans les pays anglophones, nous l’appelons « Home Sweet Home » : notre maison, un espace de vie, de partage, où nous nous sentons à l’aise. Mais que se passe-t-il si la situation semble trop fragile pour permettre à l’aîné de conserver son indépendance, et ce, en toute sécurité ? Pour permettre aux familles d’ouvrir la discussion sur les différentes possibilités de supervision de leur proche, nous vous invitons à comprendre pourquoi « bien vieillir chez soi » est synonyme de « partir en paix » pour la majorité des personnes âgées, comme nous l’expliquent Antoine, 62 ans, et sa mère Carmen, 81 ans.

Lire également : Comment devenir surveillant dans un collège ?

« Je voulais que ma mère soit près de nous. Elle est toute seule dans le sud et je ne voyais pas qui pourrait l’aider si elle en avait besoin. Cela m’a beaucoup stressé. Il m’a fallu plusieurs années pour comprendre et enfin accepter son choix de vie. »

A lire en complément : Comment aider une personne dépendante ?

Depuis quinze ans, il est possible de faire appel à des aides financières pour promouvoir le maintien des personnes âgées à domicile , pour les soins et les services à domicile, mais aussi pour aider à adapter le logement aux besoins des personnes âgées, notamment via l’allocation d’autonomie personnalisée (APA).

Les clés pour comprendre l’importance du soutien à domicile pour les personnes âgées

0 1.

Liberté

  • Choisissez vos heures
  • Gardez vos propres
  • habitudes

Décider de son avenir pour rester libre est un droit pour votre proche et un devoir pour sa famille. Cela lui permet de rester responsable de sa vie et de se sentir actif pour donner lui-même les moyens d’inventer son quotidien. Parfois, les familles ne le voient pas, mais, par exemple, la présence d’une aide à domicile est également un contact avec le monde extérieur , un stimulant pour discuter, bouger et maintenir son rythme et son cadre quotidien.

« Ma mère voulait rester dans sa maison et garder ses habitudes. Elle ne voulait pas avoir à vivre avec les choix de vie des autres ! Nous avons donc fait appel à des services d’aide à domicile. Un assistant vient la nettoyer et s’occuper de l’heure du coucher, tandis qu’un autre vient lui préparer ses repas. C’est une vraie organisation, mais pour l’instant, c’est ce qu’elle veut. »

Ces discussions sur le fait de rester à la maison sont parfois douloureuses et créent des tensions au sein des familles. Nous vous invitons à énumérer les points principaux avec votre proche pour voir ensuite quelles solutions lui répondent. Qu’il s’agisse d’un logement dans une résidence pour personnes âgées, d’une aide à domicile ou des deux remplaçants, votre proche doit rester libre de son choix de style de vie pour son bien-être. La vie quotidienne des personnes à mobilité réduite, par exemple, peut apparaître comme un véritable parcours d’obstacles si elles ne sont pas aidées ou si leur habitat n’est pas adapté à leurs besoins.

0 2. Familiarité

  • Séjourner dans un environnement connu : quartier et commerçants
  • Recevoir ses proches « à la maison »

Parfois, il faut regarder au-delà des limites de la maison pour comprendre l’attachement de l’être cher à son foyer. Au fil des ans, l’environnement lui est devenu familier. Que le quartier ait changé plus d’une fois ou non, le senior connaît son quartier et surtout, il s’y sent à l’aise .

« Lors de ma dernière visite avec ma mère, je me suis intéressé à son environnement. Cela fait longtemps que je n’ai pas fait visite du quartier. J’ai donc discuté avec les marchands et le médecin qui la suit afin de les rencontrer et de me présenter. Cela m’a rassuré et j’ai découvert que ma mère est une sacrée cornemuse dans son quartier ! »

Enfin, pour de nombreuses personnes âgées, leur domicile constitue également le cadre familial essentiel. Le lieu qui rassemble toute la famille et où chacun se souvient d’une histoire particulière, d’une expérience partagée . En se séparant de leur foyer, ils craignent également de ne pas pouvoir recevoir leurs enfants et petits-enfants de la même manière, avec le même plaisir collectif.

C’est évidemment un fait à prendre en compte lorsque vous discutez avec vos aînés. Quelles solutions envisagez-vous pour assurer le maintien de ces relations familiales fondamentales pour eux ?

03.

Identité

  • Vivre avec ses souvenirs
  • Préservez votre intérieur, votre décoration et vos objets

Pour les jeunes générations, le mobilier et les objets peuvent être perçus comme une source d’anxiété ou un poids lié aux souvenirs et à l’histoire qu’ils représentent. En vieillissant, notre relation change. Pour de nombreux aînés, au contraire, ils représentent une partie de leur expérience dont ils aiment se souvenir. Cet attachement est personnel et fait partie de l’identité de votre proche.

« Un jour, ma mère m’a pris par la main et m’a expliqué pourquoi elle voulait rester à la maison jusqu’à son dernier souffle. Elle m’a dit que sa maison et ses objets étaient ses racines, représentaient tout son être. Elle ne voulait pas les quitter parce qu’elle voulait continuer à se souvenir de son histoire tous les jours, ça faisait du bien pour elle ».

En effet, le domicile fait partie de l’identité personnelle du personne âgée. C’est un véritable lieu de référence et de confort de vie, c’est pourquoi nous vous invitons à en parler avec délicatesse, que ce soit pour adapter un logement ou envisager de déménager dans une structure spécialisée. Parfois, le déménagement peut aussi être l’occasion de prendre un nouveau départ : guérir des souvenirs douloureux, suite au décès de notre compagnon par exemple.

Comme vous l’aurez compris, le sujet du soutien à domicile est délicat. Cela touche bien plus que l’aspect matériel. Il fait référence à l’humain et aux liens invisibles qu’il a tissés entre les murs, les rues et les personnes dans son environnement. Prenez le temps de discuter et restez ouvert pour comprendre les peurs et les désirs de votre proche afin de pouvoir l’accompagner en toute confiance dans ses décisions.

04. Solutions pour l’habitat intermédiaire

  • Considérez la solution pratique la plus appropriée
  • Tenez compte des désirs de votre proche

En cas de besoin de reconstruction ou de besoin de sécurité : l’accueil, temporaire ou prolongé, dans les résidences pour personnes âgées, peut être un compromis. Cela permettra à votre proche de « prendre » une partie de sa maison avec lui, éventuellement de rester dans la même ville, d’amener son animal de compagnie et d’inviter sa famille et de sortir comme bon lui semble. Être dans des résidences pour personnes âgées signifie concilier la sécurité de votre proche, avec des équipes disponibles 24 heures sur 24, des services de conciergerie, collectifs et à la carte, avec la possibilité de maintenir ce sentiment de « chez soi ». En effet, dans les résidences pour personnes âgées, vous avez la possibilité d’emporter avec vous vos meubles, ainsi que votre souvenirs, et ce dans des appartements adaptés à vos besoins.

Quelle que soit la décision que vous prenez avec votre parent, l’essentiel est qu’elle soit autonome et bien consentante.

Les derniers articles

News