Quel que soit son âge, il est important de repérer les premiers signes de la perte d’audition afin de se diriger vers le spécialiste adapté à son problème. Découvrons ensemble comment les reconnaître et quelles solutions existent pour pallier les troubles de l’audition.

La perte d’audition, qu’est-ce que c’est ?

La perte d’audition, la surdité ou l’hypoacousie désignent une diminution de la capacité à percevoir les sons. Sans prise en charge auprès d’un professionnel de santé, comme le spécialiste Ideal Audition, la situation risque de se dégrader en faisant basculer la vie du patient. En effet, il sera victime d’un handicap sensoriel et social.

A découvrir également : Pourquoi j'ai mal aux muscles des cuisses ?

Si la surdité n’est pas détectée rapidement chez l’enfant, elle risque d’entraîner des troubles du langage. L’adulte et la personne âgée subiront un isolement social ainsi qu’une perte de stimulations psychiques.

La presbyacousie désigne une baisse auditive liée à l’âge. Celle-ci est due au vieillissement naturel de l’oreille. La perte d’audition est estimée à 0,5 décibel chaque année. Elle passe ensuite à 1 décibel par an après 65 ans et 2 décibels par an après 85 ans.

A lire aussi : Est-ce que je peux tomber enceinte à 47 ans ?

Une perte auditive peut être :

  • Temporaire ou irréversible,
  • Brutale ou progressive,
  • Toucher une oreille ou les deux.

Selon certaines études, 10 % de la population française est atteinte d’une perte auditive alors que seulement 17 % d’entre eux portent un appareil auditif. Dans le même temps, 1 enfant sur 1 000 naîtrait avec une surdité profonde tandis que 3 enfants sur 1 000 développent une perte d’audition à leurs 3 ans. Cela peut s’expliquer par l’otite qui est une des causes principales de la surdité infantile. Il existe deux types de surdité : la surdité de transmission et la surdité de perception :

  • La surdité de transmission est causée par un problème de transmission du signal sonore dans l’oreille externe ou moyenne. Les causes peuvent être multiples : une malformation de l’oreille, à la suite d’une otite chronique ou à cause d’une obstruction du conduit auditif par un bouchon de cérumen.
  • La surdité de perfection est causée par une anomalie de conversion du signal sonore. Elle est liée à une maladie de l’oreille interne dont les causes sont variées : un traumatisme de l’oreille interne, une infection virale, une exposition trop importante au bruit ou encore des médicaments toxiques pour l’oreille.

Les signes d’une perte d’audition

Chez le nouveau-né, un dépistage néonatal est effectué pour diagnostiquer la surdité. Si elle apparaît plus tard, il est important de détecter les premiers signes :

  • Chez l’enfant de moins d’un an, les sons ne sont pas mélodiques, il ne babille pas et il ne réagit pas lorsqu’on lui parle,
  • Chez l’enfant de 1 à 2 ans, il ne parle pas, il communique uniquement avec des gestes. Il ne réagit pas aux éléments qui se trouvent en dehors de son champ de vision tandis que ses sons ne sont pas contrôlés,
  • Chez l’enfant de 2 à 3 ans, il s’isole, s’agite facilement tandis qu’il ne développe pas le langage,
  • Chez l’enfant de plus de 3 ans, il parle de manière incompréhensible, il a des troubles du comportement et des difficultés d’apprentissage.

Chez l’adulte, plusieurs signes traduisent une perte auditive :

  • Tourner la tête pour entendre correctement,
  • Faire répéter son interlocuteur,
  • Mal entendre au téléphone,
  • Avoir du mal à identifier l’origine d’un bruit dans un milieu bruyant

Quels symptômes doivent vous pousser à faire un test auditif auprès d’un professionnel de santé ?

En plus des signes cités précédemment, d’autres symptômes doivent vous alerter sur la nécessité de faire des tests auditifs :

  • Vous avez des acouphènes (vous entendez des bruits anormaux dans les oreilles-,
  • Vous avez des vertiges,
  • Vous avez des otites à répétition,
  • Vous êtes soumis au bruit,
  • Vous avez pris des traitements qui peuvent être toxiques pour l’oreille interne
  • Des membres de famille présentent des troubles de l’audition.

Ces symptômes peuvent être additionnés de fièvre et d’un écoulement des oreilles.

Faites le test avec notre questionnaire

Vous avez des doutes sur de potentiels problèmes auditifs ? Si vous avez répondu positivement à trois questions, vous devriez consulter votre médecin traitant pour lui en parler.

  • Devez-vous vous concentrer pour comprendre ce que dit votre interlocuteur ?
  • Demandez-vous à votre interlocuteur de répéter ?
  • Reprochez-vous à vos interlocuteurs de mal articuler ?
  • Répondez-vous à côté d’une question parce que vous ne l’avez pas comprise ?
  • Avez-vous du mal à comprendre les enfants ?
  • Avez-vous du mal à comprendre votre interlocuteur dans un lieu bruyant ?
  • Avez-vous du mal à distinguer qui parle lorsque plusieurs personnes parlent en même temps ?
  • Avez-vous du mal à suivre une conversation téléphonique ?
  • Avez-vous besoin d’augmenter le son de la télévision ?
  • Avez-vous du mal à comprendre les films doublés ?
  • Vous êtes-vous déjà fait surprendre par une voiture que vous n’aviez pas entendue ?

Le diagnostic de la perte d’audition

Selon vos troubles auditifs, votre médecin traitant va vous diriger vers un médecin ORL qui pourra demander plusieurs examens comme :

  • L’audiométrie pour mesurer le niveau d’audition perdu,
  • Des examens d’imagerie médicale (scanner et / ou IRM) pour comprendre la cause.

La prise en charge

Une fois que l’origine de la perte auditive est établie, un traitement est mis en place. Il peut être médical avec la prise de médicaments ou l’enlèvement du cérumen ou chirurgical. Si la perte auditive est sévère, un appareillage peut être proposé, comme un implant ou une prothèse. Les appareils auditifs sont pris en charge sur prescription médicale selon le tarif de l’assurance maladie.

Santé