Quel est le pourcentage de la retraite par rapport au salaire ?

Après près de 30 ans de service au sein de la fonction publique, tout fonctionnaire a droit à une retraite méritée. Cependant, on constate que le salaire après la retraite ou pension de retraite est largement inférieur au salaire normal perçu avant cette retraite. Quel est donc le pourcentage appliqué au salaire après la retraite ?

Pourcentage de retraite dans un régime générale

Dans un régime général, le pourcentage de retraite est fixé à 50 %. Il entre en ligne de compte pour le calcul de la valeur de la pension du retraité. En effet, cette valeur varie en fonction du salaire annuel moyen et de la durée de l’assurance du retraité. Pour son calcul, le salaire annuel moyen est multiplié par le taux ainsi que la durée de l’assurance. Le tout est divisé par la durée d’assurance requise.

A découvrir également : Pourquoi le maintien à domicile ?

Après le calcul de la valeur de la pension, le montant ainsi obtenu ne peut jamais descendre au-delà du minimum contributif. Le minimum contributif est l’équivalent du SMIG pour les salariés. C’est donc la pension la plus faible qu’un retraité peut recevoir, le montant planché en quelque sorte. En 2022, ce montant est fixé à 678.69 € tous les mois.

Pourcentage de retraite de base

Dans un cas spécifique comme la retraite de base, le pourcentage de la retraite varie en fonction de la décote et de la surcote.

Lire également : Où se procurer des chèques emplois services ?

Cas de la décote

La décote consiste en général à réduire la valeur de la pension de retraite. En règle générale, la durée d’assurance est un facteur déterminant dans le calcul de la valeur de la pension. À cet effet, le pourcentage de la retraite par rapport au salaire est réduit selon le pourcentage appliqué. Pour 50 % de pourcentage, le pourcentage appliqué pour une retraite de base selon le cas de la décote peut être 40 % ou 30 %.

Cas de la surcote

La surcote du pourcentage de retraite de base consiste à majorer le taux appliqué en régime général. Ce cas est appliqué lorsque l’assuré a cotisé en excédant la durée requise. Ainsi, la valeur de sa pension est élevée chaque mois. La surcote est surtout appliquée en tenant compte de la génération. Ainsi, l’année de naissance du retraité est un élément prépondérant dans son calcul.

Taux de remplacement : indicateur du niveau des pensions de retraite

Découvrez ce qu’est que le taux de remplacement, comment il est calculé et les différents pourcentages appliqués.

Qu’est-ce que le pourcentage de remplacement et comment peut-on le calculer ?

Le pourcentage de remplacement représente la différence entre la rémunération mensuelle nette et le montant net de la retraite. Celui-ci constitue un indicateur qui permet de connaitre le niveau de perte de son revenu après  sa retraite. Ce taux varie environ de 70% sur le salaire des personnes ayant une carrière complète. Il est plus élevé chez les ouvriers et les non-fonctionnaires.

Par ailleurs, le conseil d’orientation des retraites applique le taux de remplacement en considérant divers profils. A cet effet, la rémunération obtenue s’exprime  en pourcentage du salaire moyen par tête ou SMPT. Ce pourcentage est calculé par trimestre en fonction de la marge salariale brute versée.

Différents pourcentages de remplacement appliqués

Pour les personnes ayant pris la retraite à l’âge de 63 ans et ayant un salaire donné, le pourcentage de remplacement appliqué est de :

  • 57,8% : cadres privés ;
  • 79% : non-cadre du privé ;
  • 75,9 % : non-cadre du privé au chômage ;
  • 78,2% : femmes non-cadre du privé avec deux enfants ;
  • 66,6% : fonctionnaire de la catégorie B ;
  • 80,2% : fonctionnaire de la catégorie A (les professeurs) ;
  • 56,1% : fonctionnaire de la catégorie A et B à prime élevé

Le taux de remplacement peut varier de 0% à 10% pour les retraités à moyenne rémunération.  Aussi, pour équilibrer les charges, un taux moyen est appliqué aux salariés à la retraite, estimé à 75%.

Toutefois, pour augmenter le taux de remplacement, il vous suffit de travailler jusqu’à l’âge  d’annulation de votre décote. Ainsi, au lieu de prendre sa retraite à 62 ans, il est préférable de la prendre à 67 ans.

Enfin, les pensions de retraite comme les salaires subissent un certain nombre de charges. Entre autres, on prélève des contributions sociales généralisées pour le remboursement de la dette sociale.

News