Quelle association choisir pour faire un don ?

Il arrive parfois que l’on ait envie d’aider notre voisin. Dans ce domaine, de nombreux auteurs américains pointent la règle des 10% : ils recommandent à une personne de donner 10% de ce qu’elle gagne à une association caritative de son choix. Ne parlons pas des chiffres ici. Cela peut être de 5 ou 15 %, en gros c’est le geste qui compte et cela dépend de votre situation financière.

A lire en complément : Qui peut être inhumé dans un cimetière communal ?

Donner de l’argent permet également de se détacher de la valeur de l’argent. En donnant volontairement, nous reconnaissons que l’argent peut faire du bien et qu’il doit être utilisé pour sa commodité. Vous enlevez un peu de son côté mystique ou sacré qui le rend si difficile à gagner à vos yeux.

Comment choisissez-vous l’association ?

Honnêtement, je suis bien en dessous de 10 % surtout depuis que ma vie a changé et l’impact sur mes revenus. Il n’y a pas moins d’une question difficile qui se pose à quiconque voulait autrefois donner de l’argent : comment choisir l’association ? Comment pouvez-vous être sûr que l’argent est utilisé ? Correctement ?

A lire également : Comment s'organiser au quotidien à la maison ?

Dans de nombreux cas, le choix n’est pas rationnel mais plutôt émotionnel : vous choisissez l’association pour lutter contre le cancer parce qu’un de vos proches est décédé des suites de cette maladie ou vous choisissez la lutte contre la pauvreté parce que vous venez d’un milieu pauvre.

Il ne s’agit pas ici de porter un jugement de valeur sur un choix ou un autre. Le don est important, peu importe la cause. Une cause ne vaut pas mieux qu’une autre. Si vous voulez agir près de chez vous, il y a des associations locales, si vous voulez agir dans le monde, de très grandes machines caritatives peuvent le faire. Maintenant, grâce à internet, il existe même de nombreuses façons de contribuer à des projets locaux, uniquement via un site web comme Donors Choose, que j’aime bien. Enfin (au fait si vous connaissez des équivalents français…).

Je pense plutôt à la majorité silencieuse : ceux qui ne donnent jamais ou ne donnent presque jamais, ceux qui n’ont pas une cause particulière qui leur tient à cœur.

La liste des 10 ONG les plus influentes au monde. Source : https://www.courrierinternational.com/grand-format/quelles-sont-les-dix-ong-les-plus-influentes-du-monde#&gid=1&pid=1

Ma sélection personnelle

Voici donc une sélection totalement personnelle et absolument non exhaustive . Pour les sélectionner, j’ai appliqué 2 critères qui me tiennent à cœur : l’association doit fonctionner en consacrant le plus d’argent récolté à la cause et elle doit s’attaquer à une cause qui me tient à cœur. Personnellement, je n’aime pas les associations grosses, racolées ou même agressives sur le terrain.

En regardant les nombreuses associations, nous nous rendons compte que certaines ont des coûts d’exploitation absolument énormes. En d’autres termes, le principal indicateur à prendre en compte est le taux de redistribution. Il vous donnera pour 1€, le pourcentage qui ira réellement à la cause en question et celui qui servira à faire fonctionner l’association.

Ce taux varie selon les associations.

Le montant

Si j’ai aussi un message à transmettre, c’est qu’il vaut mieux donner 120€ une fois par an plutôt que de donner 12 fois 10€. Lorsque les montants sont faibles, les frais de traitement associés à la réception du don réduiront votre don. Si l’association est « automatisée » (vous payez par virement, l’argent est reçu directement), le problème ne se pose pas et elle préférera recevoir de l’argent régulièrement plutôt qu’une somme une fois par an, de même si vous donnez un montant significatif à chaque fois (plus de 100€). Même si Internet réduit les coûts de traitement (il doit toujours être utilisé correctement), chaque don a une part non compressible des coûts de traitement et donc plus les dons sont importants, meilleur sera le traitement optimisé.

Ainsi, je n’inclus pas les plus grandes associations que tout le monde connaît et qui n’ont pas besoin de publicité car elles disposent déjà d’un budget important dédié à ce poste. Il est à noter que les plus grandes associations ne sont pas synonymes d’inefficacité comme Médecins sans frontières avec une redistribution de 88 % en 2007 car elles bénéficient d’importants effets de levier et d’économies d’échelle.

Rapport annuel de MSF en 2018. Source : https://www.slideshare.net/Paperjam_redaction/rapport-annuel-2018-msf

Les associations sélectionnées ayant le meilleur taux de redistribution

ATD quart monde (lutte contre la pauvreté dans le monde) : 91 % en 2007

Vision du monde (situation de l’enfant dans le monde) : 77 à 81 % en 2007

Aide et action (éducation dans le monde) : 81,5 % en 2007

Sos Sahel (Éducation et développement dans les pays du Sahel : Mauritanie, Sénégal, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) : 88,2 % en 2007

——————————————————————————

Participez à la discussion sur la générosité sur le forum

Voir également :

Solidarshop : une boutique en ligne qui fait don 10 % du montant de vos achats auprès d’une sélection d’associations tout en vous garantissant le même prix qu’ailleurs.

Babyloan : site qui permet aux internautes « du nord » de prêter de l’argent (microcrédit) aux pays « du sud ».

Kiva : prêtez de l’argent directement à un entrepreneur à l’autre bout du monde.

Famille